Le Collectif NUB

Non a l’Usine de Broyage HOLCIM

du port de la Rochelle (NUB)
 » Resister au nom de nos valeurs « 

Seulement quelques mètres… Nous ne pourrons pas protéger nos côtes, leur éco-système, les pêcheurs, les riverains, les baigneurs…





 

La multinationale Suisse HOLCIM a débuté en Mai 2011 les travaux de construction d’une usine de broyage de clinker pour fabriquer du ciment sur l’anse Saint Marc du port de La Rochelle.

La population a été soigneusement tenue à l’écart de ce projet.

C’est en novembre 2010 seulement, que les habitants découvraient avec stupeur l’existence d’un projet de construction imminente d’un broyeur / cimenterie dans l’anse St Marc du GPM située à 1600m de Rivedoux et moins de 500m des habitations de La Pallice.

A la suite d’une réunion publique d’information tenue le 3 décembre 2010 à Rivedoux le collectif NUB (Non à l’Usine de Broyage) est créé à l’initiative de Frédéric Jacq, rassemblant des citoyens et des associations notamment RESPIRE, Nature Environnement 17. Le collectif recueille très vite des centaines de signatures en gage de soutien protestataire.

Début 2011 le collectif NUB engage auprès du préfet de Charente maritime un recours gracieux lui demandant de retirer « l’autorisation d’exploiter » qu’il a délivrée le 6 décembre 2010. Cette tentative amiable comme on pouvait s’y attendre ne recevra aucune réponse.

Le collectif NUB est alors remplacé par MAT-Ré, association créée en avril 2011 dont l’objet est de «préserver la qualité de vie, la santé des habitants, et l’activité économique par le respect et l’amélioration de leur environnement au sens large ; en particulier sur l’île de Ré, dans les pertuis charentais, les zones Natura 2000, de protection des oiseaux, le parc marin et les zones côtières avoisinantes ».

Charte du Collectif NUB